Suisse energie

La nouvelle Golf réunit diverses propulsions

Lors du salon IAA, la Golf VW dû céder céder la primeur mondiale à l'ID.3 électrique. Mais la Golf 8 est loin d’être un bouche-trou et marque des points notamment grâce à différentes motorisations hybrides.

«Life happens with a Golf», pouvait-on lire en gros caractères au-dessus de la scène au siège de Wolfsbourg fin octobre, lors de la première mondiale de la Golf VIII. A la maison, dans un cadre plutôt modeste pour VW. De nombreux médias ont beau prédire depuis longtemps la fin de la Golf, la huitième génération revêt une importance extrême pour le plus grand constructeur automobile du monde et la marque. En effet, la nouvelle Golf, en tant que principal modèle grand public, doit continuer à soutenir l’activité principale de manière fiable.

Il n'est donc pas étonnant que le service de relations publiques de Wolfsbourg ait mis les gaz: «Voici la Volkswagen la plus célèbre de tous les temps: la Golf et ses plus de 35 millions d’exemplaires vendus. Un phénomène. Aujourd'hui, la huitième génération du best-seller nouvellement pensé prend son envol: numérique, connectée en réseau, dotée de faculté d’anticipation, équipée de commandes intuitives et électrifiée de manière innovante. Jamais la Golf n’a été aussi progressiste», promettent-ils.

Vue de l’extérieur, la VW Golf ressemble, comme on peut s’y attendre, à une Golf. La Golf 8 a beau sembler plus dynamique et plus moderne, elle ne risque pas de déchaîner les foules à l’avenir. En effet, seul un coup d'œil à l'aérodynamique révèle que chaque élément de la carrosserie a été redessiné et affuté en soufflerie: la surface frontale et le coefficient de traînée (Cx 0,275) ont été considérablement réduits. La technologie LED étant de série sur toutes les versions, le nouveau modèle se démarque d’emblée du modèle 7, ne serait-ce que par son design lumineux.

Mais on n'accroche pas une Golf au mur comme on le ferait avec une œuvre d'art. On lui demande d’aller d’un point A à un point B de la façon la plus confortable, la plus écologique et la plus pratique possible. Et même si VW est actuellement sous tension, la première de la Golf prouve qu’à Wolfsbourg, les moteurs à combustion ne sont pas encore bons pour la casse. En effet, huit moteurs ont été nouvellement conçus ou améliorés. Ils émettent non seulement beaucoup moins de polluants et de particules, mais leur consommation est également réduite jusqu'à 17%.

A moyen terme, les moteurs essence et diesel classiques seront complétés par une version au gaz naturel – grâce au nouveau procédé Twindosing dans la lutte contre les oxydes d'azote – et cinq variantes hybrides. La technologie 48V fera ici ses premiers pas: un alterno-démarreur entrainé par courroie, une batterie lithium-ion de 48V et la dernière génération performante de moteurs TSI composent un dispositif d’hybridation légère eTSI. Avantages notables: des économies de carburant pouvant atteindre dix pour cent (sur la base du WLTP) et un démarrage rapide et agréable. Volkswagen proposera la Golf avec trois niveaux de performance eTSI: 81 kW (110 PS), 96 kW (130 PS) et 110 kW (150 PS).

Cette huitième génération sera par ailleurs disponible équipée de deux moteurs hybrides rechargeables. Une nouvelle version d’efficience développe jusqu’à 150 kW (204 CV) tandis qu’une version GTE très sportive fournit 180 kW (245 CV). Les deux Golf à propulsion hybride rechargeable sont équipées d'une nouvelle batterie lithium-ion de 13 kWh, ce qui permet de prolonger l’autonomie électrique d'environ 60 kilomètres et de transformer ainsi temporairement la Golf en un véhicule zéro émission.

Pour Morten Hannesbo, CEO d'Amag, cette diversité de propulsions est l'un des points forts de la nouvelle Golf. «Les cinq versions hybrides nous aideront à respecter les limites de CO2 à partir de 2020.» Cependant, il n'y aura plus de Golf purement électrique. «A la place, VW a l'ID.3», explique M. Hannesbo.

Un autre point fort est l’Innovision Cockpit, selon le CEO de l’Amag. «La numérisation est omniprésente: l’affichage et les commandes ont été numérisés afin de fonctionner de manière auto-explicative.» Les affichages analogiques situés derrière le volant ont cédé la place à un grand écran qui fusionne avec l’écran tactile voisin encore plus grand. Il y a également une série de capteurs situés sous l'écran et des surfaces tactiles en lieu et place des boutons habituels quasiment partout. Et comme elle vit avec son temps, la Golf est connectée en permanence à Internet et au smartphone, qui peut également faire office de clé si le conducteur le souhaite.

«La Golf 8 est un véhicule moderne qui fait entrer ses occupants dans l'ère numérique. Elle reste la voiture de tous», continue M. Hannesbo, convaincu du succès du best-seller, qui sera lancé sur les routes à partir de décembre. Il ne croit pas à la fin souvent annoncée de la VW la plus vendue de tous les temps. «C'est de la pure spéculation et à ma connaissance, il y aura une Golf 9.» Car: «Life happens with a Golf», également pour VW.