Suisse energie

GNC

Des moteurs à combustion plus efficients en énergie

Depuis la révolution industrielle, le gaz joue un rôle important dans le secteur de l’approvisionnement énergétique. Au début, le gaz était utilisé comme source de lumière. Outre le chauffage des bâtiments et son utilisation dans l’industrie, le gaz permet également aujourd’hui de faire la cuisine et de propulser des véhicules. Grâce à ses propriétés chimiques, le gaz permet de réduire les émissions de CO2 lors de l’entraînement d’un véhicule.
Un véhicule fonctionnant au GNC (gaz naturel comprimé) peut aussi bien être alimenté en gaz naturel provenant de sources fossiles qu’en biogaz provenant de sources renouvelables. Un véhicule fonctionnant au GNC émet déjà jusqu’à 20% de CO2 en moins par rapport à un véhicule à essence et jusqu’à 10% par rapport à un véhicule diesel. Les émissions de CO2 baissent encore si l’on met du biogaz dans le réservoir. Le biogaz est obtenu par la fermentation de déchets organiques tels que les déchets verts, les boues d’épuration ou les déchets de cuisine.

Le biogaz issu des déchets est renouvelable et presque neutre en CO2. En effet, le biogaz présente la même quantité de CO2 que celle qui s’échapperait de toute façon dans l’atmosphère lors du processus de décomposition. Avant d’être injecté dans le réseau, le biogaz doit être traité pour atteindre la même qualité que le gaz naturel. Les fournisseurs de gaz suisses sont des pionniers de ce domaine: c’est à Samstagern (ZH) en 1997 que du biogaz a été injecté pour la première fois au monde dans le réseau gazier.

La part minimale de biogaz pour la mobilité est fixée à 10%, mais depuis plusieurs années, la valeur effective se situe au-dessus de 20%. En 2018, la moyenne était de 22,4%. Les acteurs du secteur prévoient d’augmenter davantage la part du biogaz. De nombreuses stations-service offrent aujourd’hui aux automobilistes soucieux de l’environnement la possibilité de faire le plein uniquement avec du biogaz – et donc une mobilité pratiquement neutre en CO2.

Production de biogaz

Tout commence par la croissance des substances organiques, en particulier chez les plantes, grâce à la photosynthèse. Le carbone, l’eau et l’oxygène sont transformés en molécules de sucre riches en énergie, qui leur servent de source d’énergie et de nourriture. Lorsque les plantes meurent, que ce soit à cause de l’âge, d’une maladie ou parce qu’elles ont été récoltées, elles rejettent le carbone dans l’environnement par fermentation. Une grande partie de ces «gaz d’échappement» est composée de méthane. Une fois recueilli, ce méthane peut être utilisé comme carburant dans un moteur à combustion.


De plus amples informations sur la mobilité GNC sont disponibles sur le nouveau portail: www.cng-mobility.ch