Suisse energie

Fiat 500e

La surprise Fiat!

Personne ne s’y attendait: la nouvelle génération de la 500 (Cinquecento) sera disponible uniquement avec moteur électrique. Le modèle actuel avec moteur à combustion restera toutefois en vente pour le moment.
Après la Mini et la Smart, une autre icône va bientôt rouler de manière purement électrique – la Fiat 500. Il y a 13 ans, la Cinquecento a été rééditée sous une forme moderne et a subi depuis d’innombrables liftings. Et voilà qu’aujourd’hui, Fiat ne se contente pas de lancer une nouvelle génération de sa petite voiture, mais la réinvente de manière radicale. «Pour nous, ce n’est pas simplement la troisième génération – c’est la troisième réincarnation», déclare Olivier François, le patron de Fiat. «Avec la nouvelle 500e, nous allons ‘all in’ sans regarder en arrière.» Informations techniques: le nouveau modèle ne sera désormais disponible qu’avec un entraînement purement électrique. Un geste audacieux, d’autant plus que ce modèle représente plus d’un quart des ventes totales de Fiat. Olivier François l’admet aussi. «Mais pour nous, c’est la seule étape sensée.»

L’ambassadeur publicitaire n’est autre que la star hollywoodienne Leonardo DiCaprio, nommé ambassadeur de la paix des Nations unies en 2014. Il s’engage dans la lutte contre le réchauffement climatique. «Croyez-vous en la réincarnation?» demande-t-il de façon provocante dans la publicité.

Les données clés de la 500e ont été définies de manière tout aussi intelligente: avec une batterie de 42 kWh, la petite Italienne est censée atteindre une autonomie de 320 kilomètres selon la norme WLTP et même pouvoir parcourir 400 kilomètres en ville. Grâce à la capacité de charge de 85 kW, de l’électricité peut être rechargée en seulement cinq minutes pour 50 kilomètres supplémentaires – la peur de l’autonomie appartient donc au passé. 80% de la batterie est à nouveau pleine en un peu plus d’une demi-heure. Avec une puissance de 87 kW (118 ch), le moteur électrique permet à la petite voiture d’atteindre les 50 km/h en 3,1 secondes (les Italiens ne mentionnent pas la valeur sur 100 km/h). La vitesse maximale, elle, est de 150 km/h.

Si le moteur et le design sont nouveaux, l’habitacle a lui aussi été revisité. Presque tout est commandé par un grand écran tactile au-dessus de la console centrale ou par un système de commande vocale (Amazon Alexa) – le tableau de bord est donc épuré au maximum. Les housses de siège en plastique recyclé provenant de la mer, entre autres, assurent une meilleure durabilité.

Les personnes qui ne veulent pas attendre la fin de l’année pour le tout-électrique peuvent se rabattre sur l’actuelle Cinquecento, également disponible en modèle semi-hybride. «Firefly», tel est le nom du moteur de base entièrement repensé avec la technologie dite semi-hybride. Le moteur à essence de 1,0 litre à trois cylindres pèse 77 kg et développe une puissance de 70 ch – soit une unité de plus que le précédent moteur à essence à quatre cylindres de 1,2 litre.