Suisse energie

Enquête au Salon de l’automobile de Genève

Pour les passionnés de voitures, le Salon de l’automobile de Genève est un rendez-vous aussi prestigieux qu’incontournable en Suisse. Début mars, il attire à Genève les fans d’automobile helvétiques, mais aussi d’innombrables visiteurs en provenance des pays limitrophes. Et tous veulent y découvrir les nombreuses premières européennes et mondiales. Au fil des ans, des changements sont apparus, en particulier dans le domaine de la mobilité efficiente sur le plan énergétique. Alors que les véhicules efficients en énergie étaient jadis exposés à part dans le «Pavillon vert», ils font partie intégrante des stands du salon depuis quelques années déjà.
Nous avons enquêté dans les halles de Palexpo pour recueillir l’avis des visiteurs sur ces développements.

Andrea, 28 ans et Matteo, 22 ans


«L’électromobilité fait partie de notre époque. Comme tous les puristes, nous garderons un attachement sentimental aux véhicules à essence. Mais il faut savoir s’adapter. Pour un usage quotidien, la voiture électrique est clairement le choix qui s’impose. Nous devons en tout cas modifier nos habitudes, car il n’y a qu’une seule planète. Ma dernière visite au Salon de l’auto remonte à quatre ans. Par rapport à cette époque, tous les stands ou presque présentent aujourd’hui un véhicule électrique. Nous devons accepter et favoriser ces évolutions.»

Romain, 29 ans et Marine, 28 ans

«A l’avenir, l’efficacité énergétique sera de plus en plus cruciale, y compris en matière de mobilité. C’est une évolution très positive, que nous soutenons. Ici, au Salon de l’automobile, nous avons pu découvrir de nombreux véhicules efficients en énergie. Ce sont des innovations importantes pour la planète et pour nos enfants.»


Jenny, 21 ans, Christelle, 18 ans et Léa, 19 ans

«La mobilité efficiente sur le plan énergétique est une avancée très positive et encourageante. Elle contribue à protéger notre environnement. Nous avons pu voir de nombreux véhicules efficients en énergie au Salon de l’automobile. Mais cela prendra certainement du temps jusqu’à ce que ce concept s’impose dans la société. Le grand public a besoin de temps pour se familiariser avec les nouvelles technologies. Et celles-ci doivent devenir encore plus performantes. Mais nous constatons déjà une évolution par rapport aux années précédentes et les jeunes, surtout, semblent décidés à faire changer les choses.»

Francesco, 28 ans

«Les véhicules efficients en énergie sont très importants pour l’avenir. Les voitures devraient réduire leur dépendance à l’essence et au diesel, jusqu’à ce qu’il soit possible de miser uniquement sur les motorisations électriques. Ce scénario d’avenir n’est peut-être pas encore réalisable à l’heure actuelle, mais c’est un chantier en cours. Pour ma première visite au salon de Genève, je suis très heureux de voir que tant de marques travaillent dans ce sens et cherchent à minimiser les émissions avec des véhicules hybrides et électriques.»