Suisse energie

Les designs du futur

Innovations et progrès techniques n’ont de cesse de faire évoluer le secteur automobile. La voiture du futur a notamment vocation à devenir plus écologique, plus intelligente et plus sûre. Mais comment l’évolution du design des véhicules s’adaptera-t-il aux nouvelles conditions?

Michael Mauer, responsable design du Groupe Volkswagen, pense qu’avenir rimera avec diversité:  «J’ai l’intime conviction que l’heure du design est arrivée. Les voitures du futur seront plus différentes et variées qu’elles ne l’ont jamais été.»

Jusqu’à présent, la conception du design d’un véhicule se pliait toujours aux exigences de la technique. Ainsi, il fallait – et il le faut encore – intégrer certains modules à la carrosserie d’une façon précise pour assurer la fonctionnalité du véhicule. Avec les motorisations alternatives, comme par exemple celles des véhicules électriques à batterie (BEV), certains de ces impératifs ne s’imposent déjà plus, ce qui permet de nouvelles libertés en matière de design.

Moteur, échappement et refroidissement n’ayant plus lieu d’être sur les BEV, de nouvelles possibilités et évolutions – jusqu’à présent réservées aux films de science-fiction – s’ouvrent donc en termes d’architecture du véhicule. A l’avenir, ce ne sera donc plus nécessairement la technique qui déterminera l’esthétique, mais plutôt des aspects tels que les préférences individuelles ou la culture du pays.

L’évolution technique le permettant, il se pourrait donc qu’apparaissent dans un futur proche des changements des caractéristiques typiques du design des véhicules. Caméras et capteurs, désormais présents à bord de quasiment tous les nouveaux véhicules, pourraient ainsi rapidement supplanter le rétroviseur classique.

A l’avenir, notre quotidien pourrait être régi par des véhicules intelligents hautement automatisés. Certains projets pilotes, comme par exemple les navettes autonomes intégrées au réseau des transports publics de la ville de Zoug, sont déjà dans les starting-blocks. Si de tels véhicules autonomes venaient un jour à assurer intégralement les transports publics, quasiment toutes les limites seraient alors levées en termes de conception et de ciblage des groupes d’utilisateurs. On peut s’imaginer que l’habitacle devienne une sorte de salon ou de bureau, ou que les passagers ne doivent plus nécessairement s’asseoir durant le trajet.

D’une manière générale, il faut cependant s’attendre à ce que le design actuel se maintienne longtemps encore, avant que les innovations techniques n’aient un impact perceptible sur l’architecture des véhicules. A la question initiale de savoir à quoi ressembleront les véhicules du futur, il ne peut donc être apportée qu’une réponse hypothétique. Il n’est pas non plus évident pour l’heure que les gens souhaitent un design différent.

Thomas Weiss, expert automobile chez «Autoscout 24», envisage sereinement le devenir du design et gage que la période à venir sera passionnante tant du point de vue de l’industrie que du consommateur : «Les voitures électriques peuvent se confondre avec des automobiles ordinaires, comme c’est par exemple le cas de la Nissan Leaf. Mais elles peuvent aussi sortir complètement du lot, à l’instar des modèles Renault «Twizy» ou Opel «RAK e». Le monde automobile gagnera donc en diversité.»