Suisse energie

Déclarations de rue – La raison dans l'automobilité

La semaine dernière, nous étions de nouveau dans les rues de Zurich pour recueillir l'opinion de la population. Cette fois-ci, nous avons voulu savoir ce que les gens pensaient de la raison dans l'automobilité et si leur propre comportement s’en inspirait. Et ce comportement raisonnable peut-il même être prestigieux de nos jours?

Vanessa, 28 ans

«En manière d’automobilité, la raison est pour moi synonyme de sécurité. Et aussi d'émissions de gaz d'échappement les plus basses possible. Mais je n’ai pas encore examiné de plus près la mobilité électrique. J'utilise personnellement les transports en commun car je n'ai pas de voiture. Mais à mon avis, les voitures avec les moteurs les plus puissants possibles et beaucoup de puissance restent plus populaires que celles qui économisent de l'énergie.»

Tom, 53 ans

«Pour moi, la raison en matière d’automobilité signifie que la voiture n'est utilisée que lorsqu'elle est nécessaire – pas pour se balader ou frimer. J'associe la raison à l'efficience énergétique. Dans de nombreux cas, les déplacements en voiture ne sont pas nécessaires, car nous disposons de l'un des meilleurs réseaux de transport public au monde. Je n'ai pas de voiture, je fais du vélo et j'utilise les transports en commun. Il est fort possible que la raison ait un lien avec le prestige. Après tout, la tendance actuelle consiste à penser le plus écologiquement possible.»

Walter, 64 ans

«Pour moi, la raison dans l'automobilité, c'est d’être assis le moins possible dans la voiture. Posséder une voiture ne vaut la peine que si on la conduit régulièrement. Sinon, le covoiturage suffit, et je suis sûr qu'il y a encore beaucoup à faire. Ironiquement, je possède moi-même une voiture dont je n'ai pas vraiment besoin. C'est pour ça que je vais bientôt la vendre. Je continue toutefois de penser que je suis un conducteur raisonnable. Je n'ai pas l'intention d'acheter une autre voiture. Et si c'est le cas, ce sera sûrement un petit modèle. Il serait souhaitable que la raison ait un statut de prestige. Mais je ne vois pas ça quand je conduis. C’est surtout la taille de la voiture qui compte ici.»

Moritz, 23 ans

«Pour moi, la raison en matière d’automobilité consiste à ne pas acheter inutilement une voiture trop grande, de l'utiliser avec parcimonie, c'est-à-dire seulement quand le trajet en vaut la peine, et de préférence à plusieurs. Je suis moi-même propriétaire d'une voiture et je pense que j'entretiens un rapport raisonnable avec elle. Dans la famille, nous sommes six à nous partager une petite voiture et à la conduire rarement ou seulement quand cela a du sens. Quand j'écoute ce qui se passe autour de moi, j'ai l'impression que ce sont surtout les grosses voitures qui ont du prestige. La plupart des gens veulent un SUV. Les moteurs puissants sont encore à la mode. On peut se demander s'il est raisonnable de se déplacer seul dans une telle voiture.»

Katharina, 68 ans

«Je ne conduis pas beaucoup moi-même, mais ça fait partie de la vie. Je serais heureuse qu'il y ait des voitures sans émissions de CO2. Avec les moyens à disposition, la raison en matière d'automobilité signifie pour moi qu'un véhicule est utilisé judicieusement et seulement quand c'est nécessaire – par exemple avec de jeunes enfants ou à la campagne. Il y a encore beaucoup de gens qui conduisent aujourd'hui sans savoir où ils veulent aller. J'ai grandi sans voiture. A l'époque, il n'était pas possible de faire une excursion de manière spontanée parce que peu de personnes possédaient un véhicule. J'ai déjà entendu parler des nouvelles voitures électriques, mais je suis un peu méfiante à ce sujet. L'électricité doit elle aussi être produite quelque part. A mon avis, ce n'est pas aussi respectueux de l'environnement qu'on le dit toujours. Mais les voitures électriques ont certainement un statut de prestige, parce que leurs propriétaires pensent qu'elles sont «bonnes» pour l’environnement.»

Andrea, 21 ans et Laura, 20 ans

«La raison dans l’automobilité signifie ne pas utiliser la voiture pour les courtes distances, on peut effectuer ces trajets à pied ou à vélo. Les personnes qui ont une voiture à commande manuelle doivent aussi s’assurer de passer les vitesses le plus tôt possible pour limiter la vitesse de rotation. Nous n'avons pas de voiture, mais nous supposons que nous sommes des conducteurs raisonnables. Si nous achetons une voiture un jour, c’est que nous en avons vraiment besoin et nous ferons attention aux données de consommation lors de l'achat. Selon la situation, nous serions même prêts à partager la voiture avec quelqu'un d'autre. Le prestige est toujours associé dans l'automobilité aux grosses voitures avec beaucoup de PS. Les Tesla sont cool, certes, mais c’est surtout parce que tout le monde n'a pas les moyens de se les payer, pas vraiment à cause de l'aspect environnemental. Nous ne voyons pas la conduite écologique comme une tendance, c'est plutôt lié à des raisons personnelles.»