Suisse energie

Débuts prometteurs pour les «alternatives»

Le marché des motorisations alternatives démarre lentement mais sûrement en Suisse: au premier trimestre 2018, leur part de marché a augmenté de 1,5% pour atteindre 6,4%!

Si l’on a visité le Salon de l’Auto de Genève en mars dernier, on n’est plus étonné de la croissance des motorisations alternatives. Rares sont les constructeurs qui pouvaient encore se permettre de se présenter sans alternative aux véhicules à essence et diesel traditionnels. Et ce, dans tous les segments.

La tendance qui s’est dessinée au niveau mondial dans certains salons de l’automobile les années passées fait désormais lentement mais sûrement son apparition dans nos rues, comme le montrent les statistiques d’auto-suisse, association regroupant les importateurs automobiles officiels. La hausse permettant d’atteindre une part de marché de 6,4% correspond à une croissance des ventes de 28,5%.

En chiffres: de janvier à mars 2018, on a enregistré en Suisse et au Liechtenstein exactement 4600 voitures à motorisation alternative – soit une augmentation de 1021 véhicules par rapport à l’année précédente. Voici les 3 principales motorisations alternatives (fin mars):

  • Hybride (essence): 2856 véhicules
  • Électrique: 1305 véhicules
  • GNC (moteur à gaz): 279 véhicules

Si ce classement n'est fondamentalement pas étonnant, la surprise provient de la performance des voitures à moteur à GNC cette année: en effet, alors que les véhicules hybrides-essence ont progressé de 27% et les voitures électriques de 23,9%, les véhicules à moteur à GNC enregistrent une hausse de 75,5%.

«La progression des motorisations alternatives est très encourageante. En parcourant le Salon de l’Auto de Genève, on voyait déjà que l’offre de véhicules dans ce secteur allait fortement augmenter à court et moyen terme», commente l’attaché de presse d’auto-suisse, Christoph Wolnik. «C’est pourquoi nous sommes convaincus que nous atteindrons l’objectif fixé d’une part de marché de 10% de voitures électriques et de modèles hybrides rechargeables en 2020.»

Etant donné les résultats du premier trimestre et les nouveautés efficientes en énergie qui seront lancées au cours des prochains mois dans tous les segments, cet objectif devrait même être dépassé.

Une chose est sûre: les «alternatives» passent à la vitesse supérieure en Suisse.