Suisse energie

Série: l'électromobilité en pratique avec la Mercedes EQC 400

Partie 1

Passer à la voiture électrique, est-ce si difficile? Faisons le test. 

C'est parti! Dans les mois à venir, des dizaines de modèles à propulsion électrique plus attirants les uns que les autres vont être lancés. De la petite voiture culte au véhicule polyvalent pratique, en passant par la super-sportive exclusive. Et au milieu, beaucoup de SUV électriques. Comme le Mercedes-Benz EQC.

Tout reste comme d'habitude? Pas tout à fait, car si l'installation d'une station de recharge privée (wallbox) pour les propriétaires de maisons individuelles se fait généralement en un appel auprès du fournisseur d'électricité, les copropriétaires et les locataires doivent clarifier à l'avance s'ils sont autorisés à installer une station de recharge sur leur propre parking ou sur le parking qu'ils louent. Et cela peut aujourd’hui encore entraîner quelques difficultés. Swiss eMobility et l'Association des propriétaires fonciers peuvent répondre aux questions concernant la mise en service des stations de recharge.

Début juillet, nous sommes allés chercher notre véhicule d'essai, le Mercedes-Benz EQC 400, à Schlieren. Complètement chargé. Nous nous sommes rendus à une réunion à Zurich, puis à notre bureau de Baar et enfin au lac de Thoune. Distance restante: 190 kilomètres, nous a indiqué le véhicule Benz silencieux, qui ressemble à un SUV avec une étoile classique conditionné pour le futur. C'est d’ailleurs ce qui l’est puisque l'EQC n'a pas été conçu à partir de zéro comme un véhicule électrique: la propulsion électrique et le bloc-batterie ont été intégrés à la structure existante du GLC.

Les personnes intéressées par l'EQC n'ont donc pas besoin de changer beaucoup leurs habitudes. Cela vaut pour l’extérieur, l'EQC affichant fièrement ce que Gorden Wagener, responsable du design, appelle une «esthétique électrique d'avant-garde». Mais aussi pour l’intérieur, ce SUV de 4,76 mètres de long restant ce qu’il est, une Mercedes. A condition bien sûr de rester détendu. Car dès qu’on appuie sur l'accélérateur, l'impression de bonhomie disparaît et la voiture de luxe se transforme en athlète. Ce n'est pas étonnant puisque l'EQC est équipé de deux moteurs électriques qui, ensemble, fournissent 300 kW (408 ch) et permettent au Benz électrique d’atteindre les 100 km/h en 5,1 secondes.

Mais de telles valeurs ne sont plus en vogue actuellement. Et celui qui sollicite les performances de pointe en permanence voit son champ d’action réduire tout aussi rapidement. Une conduite raisonnable se voit récompensée par autonomie maximale de 430 kilomètres. Sur le papier. Dans une utilisation quotidienne et sans trop de compromis en matière de confort (climatisation et musique allumées, etc.), la distance parcourue a toujours été supérieure à 370 kilomètres en moyenne. Sont ainsi prévus près de six programmes de conduite, dont l'éco-navigation, une gestion prévisionnelle de la batterie et cinq niveaux de récupération avec lesquels vous pouvez adopter une conduite coulée ou freiner sans utiliser les freins, pour réunir autant que possible la théorie et la pratique.

Pour un trajet plus long, il suffit de brancher l'EQC à la wallbox le soir et de démarrer avec une batterie pleine le matin. Si le trajet dépasse ces quelque 400 kilomètres, la navigation optimisée EQ planifie automatiquement les itinéraires, y compris les arrêts de recharge. Des données telles que la circulation actuelle, la consommation d'électricité du moment et les stations de recharge disponibles sont incluses. Tout cela peut être contrôlé en utilisant l'app «Mercedes me»; via le menu «Mercedes me Charge», le conducteur a également un accès pratique aux bornes de recharge de différents fournisseurs (y compris Ionity), en Suisse et à l'étranger. Et une fonctionnalité de paiement intégrée est également disponible.

Conclusion: sur le «boulevard électrique», la circulation est de plus en plus dense et des voitures telles que la Mercedes-Benz EQC, disponible à partir de 84 900 francs, facilitent la transition. Les infrastructures en Suisse sont déjà très performantes et se développent en permanence. Un approvisionnement en électricité sur l’ensemble du territoire est d’ores et déjà garanti sur les routes suisses. La page je-recharge-mon-auto.ch indique la disponibilité en temps réel des stations de recharge pour véhicules électriques.